Salaire, comment en parler en entretien de recrutement ?

Le salaire est un sujet abordé quotidiennement dans notre métier de recruteur. En revanche, ce n’est pas forcément si simple de l’évoquer côté candidat. Les candidats se posent souvent la question de savoir comment ils peuvent aborder le sujet, à quel moment et qui en parle en premier ? Bref, autant de questions auxquelles nous tentons de répondre dans cet article pour ne pas créer le malaise ! 

Ici, on vous donne quelques tips pour savoir en parler sans avoir l’impression de dire le truc qu’il ne fallait pas !!!

Durant vos process de recrutement, vous serez amené à évoquer le sujet à plusieurs reprises. En fonction des recruteurs, cela peut-être dès les premiers échanges et ensuite avec l’entreprise (en fonction de l’organisation prévue pour leur recrutement). Certaines entreprises évoquent le sujet systématiquement et très rapidement avec les candidats, d’autres évoquent le sujet seulement au moment de la négo.

Quelles que soient les questions que vous vous posez, votre rémunération vous sera demandée quoi qu’il arrive. Ne stressez pas, le sujet viendra. 

Parler de rémunération avec les consultant.e.s en recrutement…

En règle générale, si le recrutement a été confié à un.e consultant.e ou un.e chasseu.r.se de têtes, il ou elle vous demandera  votre rémunération actuelle et/ou votre rémunération souhaitée.

Premier tip : ayez le réflexe de vous assurer que vous parlez bien de la même chose ! En effet, est-ce que vous parlez de package brut annuels, de salaire fixe mensuel, de taux horaires ? Bref, n’hésitez pas à demander ce que le recruteur souhaite savoir exactement ! De votre côté, ayez bien en tête votre niveau de rémunération et sachez la décomposer : package global réparti en salaire fixe + salaire variable + véhicule de fonction ou non + etc. Pour information, les sociétés ainsi que les chasseu.r.se.s de têtes et consultant.e.s parlent en salaire « brut » et non en « net » : c’est le référentiel commun à utiliser avec les entreprises.

De plus, il vous sera sans doute demandé (peut-être pas à tous les coups) votre rémunération souhaitée sur votre prochain poste.

2e tip : ayez en tête le marché et évoquez une rémunération cohérente avec ce marché. Cela vous permettra de bien asseoir la crédibilité de votre démarche. Un souhait de rémunération trop élevé par rapport au marché et trop en décalage par rapport à votre rémunération actuelle pourra vous desservir. Préparez bien cette question au sujet de vos souhaits de rémunération. N’hésitez pas à échanger librement avec le.a consultant.e, il ou elle vous aiguillera et vous conseillera si vous avez des questions. 

Parlez « salaire » avec l’entreprise !

Cela est une nouvelle étape qui s’ouvre dans votre process de recrutement. L’entreprise doit avoir sous les yeux votre rémunération ainsi que vos souhaits de rémunération. Lorsque l’entreprise abordera le sujet, il vous faudra tout simplement rester fidèle à ce que vous avez pu évoquer avec le.a consultant.e, surtout concernant la rémunération souhaitée. Il n’est pas forcément bon de gonfler vos souhaits de rémunération à ce stade du process. C’est pourquoi, il est important d’avoir réfléchi à la question avant. Gardez votre ligne de conduite jusqu’au bout, cela jouera en votre faveur !  

Pour résumer, le salaire n’est pas un sujet tabou lors des process de recrutement. Cependant, il faut un peu préparer le sujet en amont. 

En bref :

 – Parlez en bruts et connaissez votre salaire (fixe, variable, avantages, etc.)
 – Gardez une cohérence dans vos souhaits de rémunération tout au long du process

Bonne chance à tous dans vos process de recrutement actuels et futurs… 

 

Elise, 30/06/2020