Millenials Attitude:

Pourquoi les jeunes quittent leur 1er job?

Les millénials représentent les jeunes de la population active âgés entre 20 et 35 ans. Ils bousculent quelques fois les cultures des entreprises, obligent aux remises en question et réinventent assurément le monde dans lequel nous vivons. N’oublions pas que cette génération représentera plus des 2/3 de la population active en 2025 !

Leur rapport au travail, leurs relations avec l’entreprise et leurs collègues, ont fait évoluer ces modes de vie professionnels par rapport à ce qui a toujours existé. Plus enclin à la mobilité professionnelle, les Millenials appelés aussi digital natives sont des utilisateurs naturels des nouvelles technologies. Adeptes d’internet, des réseaux sociaux, ils accèdent avec facilité à de larges contenus et de nombreuses communications. Dans la vie pro, ils bougent aussi plus et n’hésites pas enclencher les changements professionnels assez rapidement ! Fini le temps où l’on fait toute sa carrière dans la même société! Ils n’hésitent pas! Les Colettes font, dans cet article, un focus sur les raisons qui poussent les jeunes à quitter leur premier emploi ! 

 

53% des jeunes qui quittent leur 1er job, prennent eux mêmes la décision de partir.

Un meilleur job ! Voilà tout

En 2018, 31% des personnes interrogées évoquent un changement dû au fait qu’ils aient trouvé un meilleur emploi (15% sur un poste similaire et 14% sur un poste différent). Tout allait bien, mais un poste bien meilleur a enclenché la démarche ! Pour l’entreprise, ces décisions sont souvent trop rapides. Elles sont donc confrontées à un nouveau phénomène lié à la mobilité qui les oblige souvent à repenser ses process, ses intégrations et ses suivis de carrières. 

Changement d’air !

Seuls 8% des jeunes quittent leur 1er job pour déménager et changer de lieu de vie. Même si les jeunes sont souvent les plus mobiles géographiquement, cette proportion reste faible. Concernant les insatisfaits, il sont 14% a avoir souhaité changer de poste parce que celui qu’ils occupent ne leur convient pas. D’où l’importance pour les entreprises de mettre en place des projets RH visant à développer la gestion des emplois et compétences.

 

Quand l’entreprise choisit !

Seuls 22% des départs des jeunes de leur 1er poste sont dus à l’entreprise.

En effet, 2/3 des départs voulus par l’entreprise sont dus à une période d’essai non validée ou à un licenciement contre 1/3 liés à l’entreprise qui a fait évoluer en interne les jeunes (ce qui les amènent à quitter leur 1er emploi, tout en restant dans la même société). La proportion des entreprises qui souhaitent se séparer des jeunes embauchés est faible par rapport aux départs volontaires. L’évolution interne reste donc un levier de fidélisation intéressant! 

 

Etre son propre boss: une option que les millenials s’accaparent avec succès!

L’entrepreneuriat n’est plus un cercle très fermé uniquement ouverts aux experts et aux seniors. Les jeunes n’attendent plus d’avoir roulé leur bosse 25 ans avant de se lancer dans l’aventure. Véritables créateurs dans l’âme, flexibles et audacieux, ils ont tous les ingrédients pour réussir… et ça marche. Quant aux compétences, ça viendra… incontestablement. En 2018, 52% des millenials souhaitent créer leur propre entreprise. Le font-ils tous? Bien sûr que non, mais en revanche 16% des millenials se sont déjà lancés dans l’aventure en créant leur propre compagnie ou en reprenant une entreprise! (OpinionWay pour la plate-forme pour l’emploi Wizbii)

 

En bref…

Les millenials sont-ils  poussés par une curiosité exacerbée ou une audace insolante ? Sont-ils décomplexés des normes? Recherchent-ils un équilibre personnel ou ont-ils besoin d’être davantage stimulés par le monde qui les entourent ? Bref, les millenials apportent un renouveau dans la vie des entreprises en écoutant leurs envies et en redessinant leur attentes.  Non, c’est certain, ils ne marcheront pas dans les pas de leurs parents. Ils représentent plus que jamais, le monde de demain… Ils ont d’ailleurs souvent une longueur d’avance et deviennent des acteurs majeurs des grands changements sociaux-professionnels. La mobilité professionnelle chez les jeunes est un des nombreux exemples. Cela promet de beaux enjeux pour l’entreprise et de beaux projets RH en perspectives! 

 

Elise, 28/04/2020, source statista