En cette période inédite et folle de confinement, pour maintenir l’activité des entreprises et salariés, le télétravail est au cœur de tous le sujets… Les Stars de ce phénomène : les nouvelles technologies qui proposent des solutions clés en main (et ce depuis les années 90) ! Nous exploitons donc aujourd’hui ce champ des possibles à grande échelle grâce à toutes les possibilités de connexion, accès aux données, visioconférences, etc. !  Faisons un point de la situation avant 03.2020 pour mieux vivre l’après 03.2020 !

 

Pré 03-2020 : une pratique très timide…

L’Insee nous apporte un éclairage intéressant sur ce qu’était le télétravail avant cette date historique du 12 mars 2020.  Sur l’ensemble de la population active, seulement 3% des salariés bénéficiaient de ce mode de travail au moins un jour par semaine. Compte tenu de l’offre numérique et outils adaptés, cette part reste faible jusqu’au premier trimestre 2020. De plus, ces 3% étaient composés de 61% de cadres. 5% des cadres télé-travaillaient donc au moins deux jours par semaine. Le télétravail s’est donc peu démocratisé, malgré les nombreuses innovations ! Notre expérimentation actuelle à grande échelle va-t-elle changer nos habitudes ? « Suite au prochain épisode !!! » En attendant, voici quelques réponses en chiffres sur le télétravail.

 

Les télétravailleurs travaillent-ils plus ou moins ? Allons nous vers la fin des préjugés !

C’est LA question ! C’est pourquoi, nous lui consacrons un paragraphe entier ! Travaille-t-on plus ou moins en home-office ? Les préjugés sont parfois tenaces pour certains. Le télétravail parait moins sérieux, moins consciencieux, moins efficace sous prétexte qu’il est à la maison. L’Insee met le doigt sur le sujet, départageant ainsi les « pour » et les « contre » : travaille-t-on plus ou moins en télétravail ? La réponse est « plus » ! Les salariés qui télé-travaillent quelques jours par mois enregistrent une moyenne hebdomadaire de 43.7 heures contre 42,4 heures pour les non-télétravailleurs ! Les télétravailleurs vous diront : « On vous l’avait dit ! On travaille plus et on est plus efficace. » Bon pour cet argument, je n’ai pas de chiffre, c’est juste une citation 😉. Quoi qu’il arrive, question chiffre : CQFD !

 

Autres différences et similitudes entre les télétravailleurs et non-télétravailleurs !

Quelle image un télétravailleur peut-il avoir dans sa société ? Ou encore un télétravailleur a-t-il moins de chance de promotion que ses collègues en fulldesk ? Bref autant de questions que nous nous posons et qui se poseront encore si le télétravail se démocratise ! Voici quelques réponses :

1- Les horaires : oh my dear !

Tout d’abord, c’est prouvé, le télétravailleur travaille plus mais adopte également des horaires plus atypiques (les télétravailleurs travaillent 2 fois plus entre 20h00 et minuit par rapport aux non-télétravailleurs) ! Son amplitude horaire est donc plus large et ses horaires plus variables : flex attitude garantie !

2- Evolution de carrière et Home-Office ! Peut-on tout avoir ?

On parle également des chances de promotion ! On peut se poser la question : loin des yeux loin du cœur ? Et bien que les télétravailleurs se rassurent, travailler de chez soi quelques jours par mois, ne vous défavorise pas outre mesure ! En effet : les télétravailleurs ont 35,6% de chance d’avoir une promotion contre 37,5% pour les non-télétravailleurs. Le travail fait en dehors des murs de bureaux est donc également reconnu ! On ne se fait donc pas de soucis pour sa promotion !

3- La satisfaction au travail 

C’est également prouvé, cela ne change rien ! En effet, les salariés expriment le même niveau de satisfaction au travail qu’ils soient télétravailleurs ou non ! Que les entreprises se rassurent à leur tour, la culture d’entreprise et son climat social s’exportent naturellement au-delà de ses murs et rayonnent à l’extérieur !

 

En bref

En conclusion, le télétravail reste aujourd’hui dans de nombreux cas une alternative optée pour parer à une urgence ou une situation précise. Pourtant, les entreprises qui parieront sur le télétravail n’auront rien à perdre ! Il apportera même de la flexibilité à leur organisation. En bref, cette période inédite poussant l’expérimentation à grande échelle fera sans doute changer d’avis les plus réfractaires, au moins sur certains points ! Après le passage de ce coronavirus, quelle proportion des salariés télé-travailleront? Comment évolueront les chiffres? On refait le point dans 6 mois !

Source Insee : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4126590?sommaire=4238635#onglet-1

Elise, le 23 Mars 2020